Art, nature, sciences

Culture et voyages

Société

Maisons, villages, régions

Docs: parents, concours

Documents sonores

Lettres, littérature, écriture


Culture philosophique


Mon cadre de vie

 
Santé

rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
https://www.mireille33.fr/data/fr-articles.xml

L'art et le beau


 

Pour voir des croquis de voyages et quelques " arts " du monde, allez dans culture et voyages... Pour mes dessins au fusain, cliquez sur "cadres de vie" , mes loisirs
 
Intéressez-vous aux arts, à tous les arts: leur connaissance enrichira votre culture perfectionnera votre jugement. Il faut acquérir non seulement une technique parfaite, mais la connaissance des arts qui ouvrent les portes de la magie des formes et des couleurs. En plus il faut connaître par le cœur. L'art a besoin de voyants et non d'imitateurs stériles. Personne n'atteint les limites de l'art...Ce que ne fournit pas la technique, c'est la main et l'œil du créateur qui doivent le découvrir, car voir c'est créer. Le véritable artiste doit savoir transgresser les règles. Le travail doit rester invisible pour que naisse l'art. L'artiste doit sans cesse se dépasser. 
 
L'art : esthétique qui relève des sens
Compréhension et évasion du monde, il permet à la pensée de prendre conscience d'elle-même. Il nécessite une culture et un moyen d'expression. On peut dire que c'est une forme de culture propre à l'homme.

L'art

La notion d'œuvre d'art et les problèmes qu'elle soulève.

I) La création artistique

A ) Art et nature

" Tout ce qui est dans la nature est dans l'art. " ( Hugo ), mais l'art ne consiste pas à reproduire simplement la nature. Il y a dans un tableau autre chose que dans une photographie.


B) Artisan et artiste
L'art comporte une élaboration du donné qui suppose une technique, mais le poète est autre chose qu'un versificateur. Il faut distinguer le métier, le talent et le génie.

C ) L'imagination esthétique

L'œuvre d'art n'est ni le résultat d'une activité inconsciente ni l'expression d'une idée, mais l'affirmation d'une personnalité. " L'art c'est comme l'homme ajouté à la nature . " ( Bacon )

Les beaux arts


 Art et sciences : Sciences : La science nous donne de l'univers une représentation impersonnelle et déshumanisée
                               L' Art : au contraire nous fait voir le monde à travers un âme, une pensée.
Mais il y a de la science dans l'art : cf les mots : artiste, artisan, architecte...

Son premier sens correspondait à un ensemble de procédés. Il a été remplacé , dans ce sens, par " techniques " .
La création est un travail et une action de l'intelligence.

 
Art et religion : L'art est ainsi un langage, un ensemble de signes humains. Pour la religion, il y a aussi un lien ( icônes ), cet ensemble de signes devient " culte ".

Art et philo : Les beaux-arts sont la plus haute expression peut-être de l'homme;
l'œuvre d'art est ce qui traduit et satisfait le mieux l'aspiration de l'homme à l'éternité.

 
Conclusion :
" L'art est un anti destin " ( Malraux )

Art : les deux sens du mot

L'art paraît gratuit; au sens Pascalien, c'est un plaisir, un divertissement, mais c'est aussi un ensemble de procédés pour atteindre certaines fins ( arts ménagers ); il s'oppose à la science qui est pur savoir. Enfin et surtout, c'est la création de  choses
belles et esthétiques. Les Beaux Arts sont sans doute la plus haute expression de l'humain.


L'Art est-il imitation de la nature ?

C'était l'opinion de Platon. Pour lui, l'art est copie de la nature car le premier modèle, c'est l'idée et elle est née en regardant la nature. L'artisan et l'artiste reproduisent à partir de cette idée. Mais la nature est trahie par la reproduction, l'art devient mensonge et illusion.
Évidemment, la maîtrise de la perspective n'apparaît qu'à la Renaissance !!!
Le Romantisme envisage ensuite de valoriser la nature. Pour Hugo : " tout ce qui est dans la nature est dans l'art. " Mais l'œuvre d'un spectacle laid peut être belle. L'art serait une manière de dire mieux, de mieux faire voir.
Paul Valéry : " La beauté d'Aphrodite est trop parfaite pour être humaine " est-elle réalisable par l'intermédiaire de l'art ?
Il y a dans un tableau autre chose qu'une photographie...

Kantide : ( Genre de peinture qui a pour objet la représentation des paysages.) tirait orgueil de sa toile car les oiseaux venaient y picorer dessus.


L'art et le désir

Le beau, c'est ce que je désire et ce que je veux voir, posséder. Hegel alors s'insurge. Si un homme a un désir sexuel disons devant la représentation d'un nu, c'est que le tableau n'a aucune dimension esthétique. L'œuvre d'art au contraire doit libérer des désirs, conduire vers une satisfaction désintéressée et contemplative. Kant pensait la même chose.
Pour Rousseau l'art est perversion, corruption. Il pense surtout au théâtre.


L'art est création d'une réalité spirituelle

Pour qu'il y ait " art ", il faut qu'il y ait interprétation et évasion. L'art cherche la vérité à travers les apparences sensibles des choses et l'exprime. EX : l'art hellénique rend la forme humaine plus parfaite, l'anime. L'esprit du créateur intervient. Malraux ira jusqu'à voir dans l'art une invention de formes.
La danse, la musique ont pour origine le culte, ce sont des outils de la croyance.

Pour Descartes, l'art est une expression de la pensée.


Hegel : le beau est la manifestation sensible de l'idée

Pour lui la peinture hollandaise du XVII ième est une idéalisation de l'espace et du temps.
L'art, c'est l'esprit se prenant pour objet. Il est transcendant.
" Si l'art passe par la technique, il ne s'en tient pas qu'à l'aspect technique. "
" Il est des portraits qui sont ressemblants jusqu'à la nausée ". Le portrait est une technique, non une œuvre d'art.

Le principe de l'imitation est irrecevable pour Hegel
Pour Hegel ( dans son esthétique ), ce principe est absurde. Reproduire la nature une seconde fois est superflu et présomptueux. L'art ne peut être un reflet du réel
L'art doit se proposer une autre fin que l'imitation purement formelle de la nature ( Esthétique ).



Le beau et le vrai

Dans un tableau, ce qui compte, ce n'est pas seulement l'idée, l'esprit qui sy manifeste, mais la couleur, les matériaux utilisés... L'art est donc nourri de concret, alors que le vrai est purement intellectuel. Un tableau est un signe ou un symbole, c'est un signifiant qui traduit un signifié ou plus terre à terre, du matériel qui traduit un sens.



La création artistique et le problème de l'inspiration

Créer, n'est-ce pas d'abord être inspiré : c'est selon... dieux muses ???  Pour Platon, le poète crée grâce à un don divin, un délire.


Edgar Poe et Nietzsche critiquent l'inspiration

Le poète et l'écrivain préfèrent dissimuler leurs laborieux efforts dont la pensée seule serait également peu agréable au public.
Pour Nietzsche la croyance au " miracle " créateur prend naissance pour le goût de l'homme pour ce qui est fini et parfait. " Tout ce qui est fini, parfait, excite l'étonnement, tout ce qui est en train de se faire est déprécié. or, personne ne peut voir dans l'œuvre de lartiste comment elle s'est faite. c'est son avantage. "
La création pour eux représente un labeur intelligent. L'art serait-il un travail ?


Contemplation esthétique et jugement de goût : théorie kantienne

" L'art, c'est moi, la science c'est nous...Le beau n'est pas la représentation d'une chose belle, mais la belle représentation d'une chose... "

Kant en parle dans " la critique du jugement ".
Par exemple, le théâtre cherche à divertir. c'est une recherche de l'agréable. Mais l'agréable n'est pas le beau.
Le Beau c'est :
- une satisfaction désintéressée
- Ce qui plaît universellement

Sur ce point il est en désaccord avec Hegel qui rattache le beau à un concept  ( expression sensible de l'idée ) et non à un sentiment  de plaisir universel. Il y a un bon et un mauvais goût. mais il reste une grande part de subjectif.



Conclusion : Ce qui est bien n'est pas nécessairement beau. Le beau n'est ni d'ordre moral, ni d'ordre scientifique.
Kant et Hegel ont eu le mérite de souligner l'aspect désintéressé de l'expérience esthétique :  elle nous délivre du monde puisqu'elle exclut tout désir. Son intérêt est spirituel. Le beau ne se définit pas, il s'éprouve dans l'émotion esthétique. Aucun raisonnement ne fait paraître une chose belle. Il faut aussi distinguer le métier, le talent, le génie
.
" L'art est un anti-destin " dit Malraux.
Selon lui, " l'art naît... de la fascination de l'insaisissable, du refus de copier les spectacles, de la volonté d'arracher les formes au monde que l'homme subit pour les faire entrer dans celui qu'il gouverne... ".

 

Art, utilité et morale ?
 
Alain : " Le beau ne fleurit que sur l'utile ".

L'art est-il utile ? Oui selon Baudelaire. Pourquoi ? Parce qu'il est l'art... Est-il pernicieux ?... " Le vice est séduisant, il faut le peindre séduisant..;"
L'art selon Baudelaire ne doit exclure aucun aspect de la vie, il ne doit pas viser un idéal moral. Il faut admettre que le spectacle même de la réalité ne peut à la longue qu'être sain, à condition que l'art ne soit pas une simple photographie. L'art est avant tout imagination et le parti pris d'honnêteté ne doit pas mutiler le réel. L'art transfigure le réel en le liant à un rêve intérieur.

Baudelaire se place sur le plan moral. Mais quel est le but de l'art ? Doit-il uniquement défendre l'honnêteté ? Le grand art d'ailleurs n'est-il donc pas forcément moral même si Balzac par exemple semble immoral...? La réalité est simplifiée dans les œuvres. la morale est faussée si l'on nous fait croire que le crime " est toujours châtié ". L'honnêteté elle-même peut être montrée superficiellement : un jeune débauché qui se range avec une jeune fille vertueuse : mais dit Baudelaire : " la vertu est bien heureuse d'accepter les restes de la débauche ".
L'art doit être simplement lui-même, complet, bien fait. L'art authentique présente toute la réalité : le vice est parfois séduisant, il faut bien le reconnaître. Phèdre est une belle princesse, Hippolyte un beau jeune homme et l'atmosphère du vice n'est point repoussante. Mais à peine l'héroïne a-t-elle déclaré son amour que le cortège des remords l'assaille : c'est à la fois de l'art et de la morale.
Alors que dans la vie, les passions sont brutales : la boisson, le jeu... l'art, par ses analyses, par sa facile introspection, confère à la passion des nuances qui la font plus universelle et peut-être moins contagieuse. et servent en principe à nous préserver de cette passion en nous aidant à mieux la reconnaître dans la vie. L'homme initié à la vie comme aux arts, décèle plus facilement en lui la naissance des problèmes. C'est se tromper que croire qu'on préserve d'un mal en l'ignorant.

De plus l'art ne s'intéresse pas vraiment aux passions qu'il peint mais il est obsédé par la traduction et les moyens d'exprimer ces passions . L'art passe toujours au-delà. Rien de plus révélateur à cet égard qu'un nu... s'il est artistique, il devient moral. Le peintre d'un nu ne cherche pas à éveiller des émotions diverses. Il veut faire sentir au-delà de la beauté une sorte de purification, de dépassement de la passion. C'est le but même de l'art. Il détourne les passions vers un but supérieur. Disons que l'art reste un danger pour les esprits faibles. " Souffrez ce beau reflet des désordres humains " Valéry.

Le beau

C'est au contact de la beauté que les ailes de l'âme commencent à repousser ". ( Platon )

Nature du beau :

Le beau et l'agréable :
Il est agréable de contempler le beau.
Le beau et l'utile :
Il faut qu'une belle porte soit d'abord une porte...
Le beau, le bien et le vrai :
Ce qui est bien est beau. Le beau ne se définit pas, il s'éprouve dans l'émotion esthétique...

La contemplation esthétique

Beauté et sensibilité
Le beau est d'abord ce qui nous plaît, ce qui nous touche ( " esthétique " = qui relève des sens ). D'où la subjectivité du jugement de goût. Cependant il y a un bon et un mauvais goût.
Beauté et raison
Tentation de ramener le beau à des critères intellectuels : ordre, proportion, harmonie, etc... Mais aucun raisonnement ne fait paraître une chose belle.
Beauté et humanité
Accord entre les mouvements du corps et les idées : ex. danse.

Conclusion
" Le beau est ce qui plaît universellement et sans concept " ( Kant )

Supériorité de l'Art sur la philosophie

C'est une conviction moderne remarque Valéry. La condamnation du savoir philosophique repose sur ce principe qu'il n'offre ni la certitude de la science ni l'efficacité de la politique. C'est un savoir désontéressé. Comme Aristote le dit au livre 1er de la Métaphysique, " c'est l'étonnement qui pousse les hommes à philosopher ". La satisfaction qu'éprouve le philosophe est donc une satisfaction désintéressée et nous ne pouvons pas ne pas songer que c'est par cette satisfaction désintéressée que Kant définit l'art Aussi peut-on être tenté de ne considérer les oeuvres philosophiques que comme des oeuvres d'art. Le système platonicien et le système cartésien seraient des constructions esthétiques au même titre que l'Illiade ou qune symphonie de Beethoven; le plaisir qu'éprouve l'amateur de philosophie serait de même nature que celui d'un amateur de musique ou de peinture. Qu'est-ce que la philosophie de Platon sinon le monde tel qu'il se réfracte à travers l'esprit de Platon ? Par là s'explique la diversité des systèmes : l'esprit d'Aristote est aussi différent de l'esprit de Platon que celui de Bethoven peut l'être de celui de Bach. Chaque philosophe crée son univers comme fait chaque peintre ou chaque musicien; c'est un même univers sans doute mais que chacun voit, entend ou comprend selon sa personnalité propre. Et certes on ne peut nier qu'il y ait de la beauté en ces grands systèmes philosophiques; la beauté naît toujours d'une sorte d'harmonie; le platonisme est beau et aussi bien le cartésianisme ou le kantisme, parce qu'ils nous donnent de l'univers une représentation conforme aux exigences de la raison. Cette manière de considérer la philosophie comme une province de l'art est celle d'un Valéry qui écrit : " Je crois que l'on naît philosophe comme l'on naît sculpteur ou musicien. C'est un don de naissance.

Esthétique et philosophie :

Il est bien vrai que toute philosophie est création d'une oeuvre et peut-être faut-il dire que dans cette création le philosophe cherche avant tout ce que Goethe appelle une délivrance. L'homme n'est pas fait pour vivre simplement. Ce qu'il y a de laideur dans le monde et d'absurdité dans l'existence, il ne peut l'accepter. Et de même que l'artiste engendre la beauté, de même le philosophe apporte au monde raison et sens. La philosophie comme l'art, est bien une évasion. Toutefois la situation du philosophe reste fort différente de celle de l'artiste car le monde dont il s'évade n'est pas le monde réel, mais un monde imaginaire que peuplent nos passions. " Dans le fond dit Alain, le métier de penser est une lutte contre les apparences. Toute la philosophie se définti par là finalement. Il s'agit de se délivrer d'un univers... comme un rêve ". C'est moins la beauté du spectacle qui importe au philosophe que la clarté du regard. Le philosophe est aussi l'homme de l'entendement dont  l'existence et la joie sont de voir les choses comme elles sont. " Voir clair en mes actions ... " disait Descartes. Ce que vise le philosophe, ce n'est pas seulement la beauté, c'est aussi et surtout la lucidité. Ce que nous apporte la philosophie, ce ne sont pas seulement  de belles oeuvres. Si Platon veut que l'on conduise le prisonnier hors de la caverne, ce n'est point seulement  pour lui faire connaître la beauté du monde intelligible, c'est pour lui faire découvrir la vérité des ombres.


Date de création : 04/08/2015 . 11:06
Page lue 542 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Phrase du mois

Ceux qui font un travail qui les intéresse ne se sentent pas l'envie de revendiquer

Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Stats/Articles les + lus

Préférences
Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
NbkRT
Recopier le code :

    visiteurs
    visiteurs en ligne

Pied de page

Mots clés que vous pouvez retrouver en les copiant dans " recherche " :
a) ADN, Afrique du Sud, âge d'un arbre, agriculture des pays visités, Alpha Blondy, anecdotes de voyage, arbres, architecture, art,  astres,  anglais et concours,
b) bambous, Bouchon muqueux, Brassens,  Brésil,
c)
cathares, chansons historiques, Charlie Chaplin, Chili, civilisations, civilisations perdues ou anciennes, couches lavables, couleur du pelage des chatons, coups de cœur en voyages, croyances et croyance anciennes, Cuba, culture, culture humaine, culture scientifique,
curiosités de la nature,  conte de Noël,  critique de livres,
d) Dalida, dessins au fusain, dessins enfants,   définitions
e) Ecriture, emmaillotement , Espagne, Eric Chardin,  eucalyptus,
f) femme dans le monde,
films récompensés, force de coriolis,
g) géographie, Grèce, grossesse,  guerres et révolutions,  grammaire
h) histoire, Hitchcock, huppe faciée,
i)  Ile de Pâques, impressionnisme, 
 isolants minces,  Iran,
j) Jacques Brel, Jean Ferrat, Jordanie/Petra,
k )

l) langues et pensée, Laos,  lire un livre,
m) Madère, mélodies inoubliables,
meubles et styles, Monet, mystérieux @,  monoxyde de carbone, nœuds,
n) Néandertal,  numériser des diapositives,  nouvelles romancées,
o) outils mathématiques, Ouzbékistan,
œuvres oubliées,
p)
Palais de Téhéran, Pascal et Montaigne, Persépolis/ Ispahan, philosophie, physique élémentaire, poésie/poèmes, polyarthrite rhizomélique, portraits au fusain,  professeur des écoles,
q)
r) René Descartes, romans/écrire des romans, réflexions littéraires,
s)   sciences naturelles, séquoias,, singes,, symbolique des couleurs,  synthèse,

t)  tectonique des plaques, tubes musicaux, taches sur vêtements,,  toits d'ardoise,
u)

v ) vie de village, vérité, Verlaine, vie dans les pays visités, Vocabulaire des châteaux forts, voyages,
w )
x )

Y )  Yves Duteil,